Critique – 24 août – Kremerata Baltica, Jörg Birhance et un groupe Flamenco

Le Sion Festival | 15 août - 2 septembre 2018 |Valais

_N8B9062_CDZ_BD

Critique – 24 août – Kremerata Baltica, Jörg Birhance et un groupe Flamenco

Pour son troisième concert, la Kremerata Baltica était placée sous la direction de Jürg Bihance. Il a entraîné avec lui un groupe remarquable de musiciens et de danseurs de flamenco. Cela a permis d’entendre l’Amour sorcier de Manuel de Falla dans une présentation très originale. La soliste était une chanteuse de flamenco qui a donné à cette partition toute sa force dans un climat très authentique de la musique gitane. La voix est rauque, expressive, portée par une sonorisation nécessaire. A ses côtés deux guitaristes et un percussioniste enchaînent dans des intermèdes à la pièce de Manuel de Falla une musique rythmée, envoutante qui permet à deux danseurs d’évoluer de façon spectaculaire. Ils dansent dans un espace très restreint avec des costumes superbes et créent une ambiance qui porte le public aux sources auxquelles de Falla a établit son chef d’œuvre. En début de concert deux pièces ibériques ont été interprétées, la Oraciòn del Torero de Turina et les sept chansons espagnoles de Manuel de Falla.