Ensemble Janoska

Le Sion Festival | 15 août - 2 septembre 2018 |Valais

Ensemble Janoska

  • Date: 27 - Août - 2017
  • Heure: 11:00
  • Lieu: Ferme Asile, Sion
  • Salle: Ensemble Janoska, Concert des familles
  •  Billetterie

Concert des familles

  • Ondrej Janoska, violon
  • Roman Janoska, violon
  • Julius Darvas, contrebasse
  • Frantisek Janoska, piano

RUSSIAN PASSION

  • Sergei Prokofiev (1891 – 1953), Sonate N°2 en ré majeur, Op.94a
    • Moderato
    • Scherzo (Presto)
    • Andante
    • Allegro con brio
  • Frantisek Janoska (1986*)
    • Musette pour Fritz Hommage to Fritz Kreisler
    • I remember SERGEI!
  • Fritz Kreisler (1875–1962) / Sergei Rachmaninoff (1873–1943) Liebesleid
  • Johann Strauss II (1825–1899) / Boris Fomin (1900–1948), Fledermaus Overture à la Janoska / Those were the days
  • Peter Ilyich Tchaikovski (1840 – 1893), Mélodie (souvenir d’un lieu cher)
  • Bela KORENY(1946* ): TRANSSIBIRIAN EXPRESS
  • Roman JANOSKA (1989*): Hallo Price !
  • Sergei Rachmaninov (1873-1943), Vocalise
  • Bela Koreny (*1946), Melodie for Melody
  • Dmitri Shostakovich (1906-1975) Prélude
  • MUSCOVITE NIGHTFLIGHT:
    • Traditional: Ochi Chornyje (Black Eyes)
    • Vasily Solovyov Sedoi (1907 – 1979): Podmoskovnie vechera (Moscow Nights)
    • Nikolai Rimsky-Korsakov (1844 – 1908): The Flight of the Bumble-Bee
    • Ivan Larionov(1830 – 1889): Kalinka

 

L’âme russe – on en parle souvent. On l’associe volontiers à un certain sentiment tragique de l’existence, à une forme de fatalisme impliquant une générosité de sentiments qui s’apparente à de l’ivresse. La joie se manifeste en d’éblouissantes épiphanies, d’autant plus célébrées qu’on les sait fugaces. Puis la douleur revient, par accès brutaux, violents. Et une mélancolie neigeuse hante le quotidien.

Bien sûr, ce sont des clichés, et la Russie n’est pas peuplée d’êtres blonds qui, le soir venu, pleurent en disant du Pouchkine. Et pourtant…

… Pourtant, l’âme russe existe. L’ensemble Janoska le croit ; mais il faut peut-être, pour la trouver à leur suite, renoncer aux atlas et convoquer quelques souvenirs fragmentés de musiques – et de lectures. Le Kremlin était comme un immense gâteau tartare croustillé d’or…

Car c’est sur cette frontière mouvante entre Russie véritable et pays rêvé que se promène le programme de cette soirée dont le titre dit tout : « passion russe ». Tchaïkovski, Prokofiev et Rachmaninoff seront de la partie, fleurons de la grande littérature musicale russe des XIXe et XXe siècles. Le respect du passé et la révérence au grand répertoire se mariera toutefois à un appétit de vie, perceptible dans les passages improvisés qui ne manqueront pas d’agrémenter les partitions. On rencontrera également de vieilles romances populaires et des pièces nouvelles de l’ensemble. Tout cela pour composer, en mosaïque, un portrait romantique, imaginaire et pourtant follement réel de la Russie.

Site internet de l’Ensemble Janoska