Lionel Monnet & Trio Nota Bene

Le Sion Festival | 18 août - 3 septembre 2017 |Valais

Lionel Monnet & Trio Nota Bene

  • Date: 23 - Août - 2017
  • Heure: 20:00
  • Lieu: Ferme Asile, Sion
  • Salle: Lionel Monnet & Trio Nota Bene
  •  CONCERT ANNULE

ATTENTION : CONCERT SUPPRIMÉ

Touches Valaisannes

  • Lionel Monnet, piano
  • Trio Nota Bene

Oeuvres

  • Ernest Bloch (1880-1959), Trois Nocturnes
  • Ernest Chausson (1855-1899), Trio en sol mineur op. 3
  • Felix Mendelssohn (1809-1847), Trio n. 2 en do mineur op. 66

Le trio avec piano est un exercice de funambulisme : il s’agit d’organiser la parole entre trois instruments de nature très différente sans que l’un ou l’autre ne soit laissé dans l’ombre. Le cas du violoncelle est particulièrement difficile ; si, en formation de quatuor ou de quintette à cordes, son rôle de basse est nécessaire, cette fonction peut être remplie avec efficacité par la main gauche du pianiste dans le cas du trio – impliquant dès lors une redondance. De fait, les premières compositions de ce genre ne laissent pas grand place au violoncelle qui se contente souvent de doubler la ligne de basse du piano, tandis que le violon se voit attribuer la totalité de la mélodie, dialoguant avec la main droite, comme cela se passe entre soliste et orchestre dans un concerto. La fin de l’époque classique verra le genre évoluer et les instruments s’émanciper peu à peu de leurs rôles traditionnels pour permettre une meilleure répartition du matériau musical.

Parmi les grandes réussites de ce genre intime et délicat, figurent en bonne place les deux trios avec piano de Mendelssohn.

Composé par un Mendelssohn de 36 ans, en possession de tous ses moyens artistiques, le deuxième trio représente certainement un sommet de son art et constitue l’un de morceaux de musique de chambre les plus aboutis de sa production et le début du premier mouvement est un parfait exemple des possibilités expressives offertes au genre trio lorsque chaque instrument y fait entendre sa voix. Dédiée à Louis Spohr, l’œuvre est constituée de quatre mouvements, selon les standards de la musique de chambre de ces années : à un premier mouvement noté Allegro energico e con fuoco succède la délicatesse de l’Andante espressivo ; un scherzo, vif mais bien mesuré suit, et un Finale, Allegro appassionato, vient clore la partition, citant au passage le célèbre choral protestant Vor deinem Thron, donnant un caractère recueilli à cette fin.

Les autres œuvres du programme laissent entendre la veine symboliste de compositeurs français de cette période basculant du XIXe au XXe siècle.  Moins rigoureusement menés que ceux de Mendelssohn mais offrant une plus grande richesse de couleurs instrumentales, ces trios français sont pensés comme des poèmes sonores aux lignes souples. De la musique avant toute chose

Site internet du Trio Nota Bene