Janine Jansen au Sion Festival, le moment musical de l’été

Le Sion Festival | 15 août - 2 septembre 2018 |Valais

Répétitions

Janine Jansen au Sion Festival, le moment musical de l’été

Sion, le 27 août 2015 – Janine Jansen et ses partenaires, Nicolas Altstaedt et Nimrod Guez, ont offert au public du Sion Festival une performance exceptionnelle en interprétant le chef d’œuvre de Jean-Sébastien Bach, les Variations Goldberg. Une prestation hors du commun, à la hauteur de l’extraordinaire talent de l’artiste, qui ne fait que confirmer la qualité de la programmation du Sion Festival.

Il y a des soirées où tout se conjugue pour amener un grand moment d’émotion. La qualité des artistes et le chef d’œuvre absolu de Bach, dans une version très captivante, ont plongé le public dans une concentration rarement ressentie lors d’un concert, et cela, pendant quatre-vingts minutes, durée qui aurait pu faire fléchir l’attention à tout moment.

Précédée de sa réputation et avec le souvenir du récital laissé par Janine Jansen l’année dernière, un nombreux public attendait sa nouvelle apparition. La violoniste était entourée par Nimrod Guez à l’alto et Nicolas Altstaedt au violoncelle, des partenaires de très grand niveau qui ont démontré des qualités musicales comparables à celles de Janine Jansen. Par de très belles sonorités, une grande palette de couleurs et une vaste étendue dynamique, les trois cordes ont fait preuve d’une technique époustouflante permettant de s’engager dans des tempi aventureux, difficiles à entendre dans la version pour clavier. C’est bien là que réside l’intérêt de cet arrangement fait par le violoniste Dmitry Sitkovetsky, la lecture de la musique devient très limpide et les trois voix, grâce à l’intelligence des musiciens ne se confondent jamais.

Aux côtés de ses partenaires, Janine Jansen a une nouvelle fois déployé l’étendue de son talent, parfaitement à la hauteur de sa réputation. La virtuose a pris des risques en interprétant avec brio une œuvre peu programmée dans les concerts. Les Variations Goldberg sont en effet souvent considérées comme une œuvre très cérébrale. La subtilité de son écriture, exemplaire du génie du compositeur, n’est pas facile à percevoir. Mais avec l’engagement des musiciens et leur émotion musicale, le public a été pris dans leur communion. L’enregistrement diffusé en direct sur Espace2 a permis aux auditeurs mélomanes de bénéficier de ce concert. Les applaudissements nourris et chaleureux de la salle comble sont le signe indubitable qu’une fois encore Pavel Vernikov a frappé juste dans ses choix de programmation.

Contacts médias

Chantal Balet, Présidente : 079 628 56 87 / chantal.balet@sion-festival.ch

Olivier Vocat, Directeur Général : 079 220 29 75/ olivier.vocat@sion-festival.ch

Fabien Girard, Administrateur : 078 648 68 18/ fabien.girard@sion-festival.ch